Bien choisir le village où loger (Partie 1) – Nos conseils

Les villages de Koh Chang passés au peigne fin

Koh Chang, c’est une somme de micro identités, un ADN propre à chaque village, des ambiances qui varient fortement d’une rue à l’autre, des concentrations de communautés enracinées ci et là, des plages de sable blanc ou de couleur ambre.. bref c’est en quelque sorte plusieurs îlôts dans une même île.

Son anatomie impressionne. Deuxième plus grande île de Thailande, elle ne laisse personne indifférent, d’autant que la route de montagne est sinueuse et rend l’accès à d’autres villages parfois compliqué (surtout par temps de pluie).

Autant donc être le mieux placé possible sur la carte, proche de ses intérêts et ses activités de prédilection.

Chaque village possède ses atouts et ses faiblesses, et même s’il est difficile d’établir un “profil type” pour tel ou tel village, on peut quand même tenter d’esquisser des affinités.

White Sand Beach: la moderne

White Sand Beach (WSB) est un village qui est arrivé à maturité. C’est le village senior, le chaperon ,en quelque sorte, des autres villages. Les premières traces de développement remontent déjà au début des années 90.

C’est le premier village que l’on traverse après avoir passé le col de Klong Son.

White Sand Beach c’est “la ville”, comme on l’appelle ici exagérément, lorsque l’on habite dans les profondeurs de l’île, à Kai Bae ou Lonely Beach.

Après quelques années passés à Koh Chang, on réalise que c’est le village le mieux conçu de tous les villages de la cote Ouest, ou tout du moins le mieux préparé à l’arrivée massive des touristes au milieu des années 2000.

Les développeurs ont pensé à cette époque à faire des trottoirs de chaque côté de la route.

Certainement qu’ils ne pensaient pas alors qu’il y aurait d’autres villages à développer ? Dans tous les cas, ils ont mis le paquet sur le premier.

La conception est professionnelle, l’architecture aux accents européens est sans fioritures, solide d’aspect. Certains bâtiments rappellent même certaines résidences que l’on peut trouver dans les stations de ski françaises.

Des accès publics à la plage sont mis à la disposition des touristes à plusieurs endroits stratégiques du village, contrairement aux village du centre et du sud, où il faut souvent batailler pour trouver l’accès (et qui sont dans certains cas bloqués par un hôtel).

En matière de boutiques / shopping, c’est ce qu’il se fait de mieux avec une offre dithyrambique et plus soignée en rapport à ce qui est proposé dans les autres villages.

  • Commerces de proximité en tout genre. Une longue plage très spacieuse, des arbres savamment disposés le long des restaurants qui apportent de l’ombre aux vacanciers sur les transats. Des cafés, des bars, des activités sur la plage, des points d’information un peu partout. Une palette d’hébergements et de restauration complète.
  • Les prix. C’est la plage la plus fréquentée de l’île aussi bien en haute qu’en basse saison. Si vous recherchez la paix royale, passez votre chemin.
  • Quel profil ? tous, sauf baroudeurs qui viennent chercher le calme absolu et des bungalows à 200 baht / nuit.

Pearl Beach: l’oubliée

A priori, vous ne trouverez nulle part le nom de ce village dans les guides, signe que qu’il a été oublié ou ignoré par les touristes de passage… ou est-ce que parce que la route est nettement en retrait de la plage qui peut expliquer ce désintérêt ?

Toujours est-il que Pearl Beach abrite certains établissements que nous recommandons fortement tel l’excellent Baan Ton Rak tenu par un couple allemand ô combien sympathique et qui vous gratifiera de son expérience décennale en Thailande. N’oublions pas également, pour les plus argentés d’entre nous, la Koh Chang Holiday Villa, maison la plus luxueuse de l’île louée à la petite semaine et tenue par Jay et sa femme Thai.

On rajoutera également quelques endroits très sympas pour se restaurer comme le "Saffron on the Sea", qui propose également des chambres face à la mer.

La poste centrale se trouve également Pearl Beach,.. c’est pratique pour envoyer des cartes postales, mais c’est à peu près tout.

Au final, Pearl Beach est coincé entre les villages de Chai Chet et White Sand Beach, on y est donc le plus souvent en transit.

  • Proche de White Sand Beach. L’hôtel Baan Ton rak qui vaut vraiment le détour. Le restaurant Saffron on the Sea et le Juju Bar pour écouter les artistes du coin ou de passage.
  • Excentré, pas de commerces, peu de restaurants de proximité, relativement bruyant car c’est une artère fréquentée.
  • Quel profil ? Seul ou en couple éventuellement

Chai Chet: la russe


Vous êtes russe, possédez des origines russes ou aimez particulièrement cette communauté ? Chai Chet est peut être fait pour vous. La communauté russe semble avoir élu domicile dans les hôtels qui rayonnent autour du VJ Plaza.

C’est l’hétérogénéité qui règne à Chai Chet. Une identité multiple et chaotique moins séduisante selon nous que les villages de WSB, Klong Prao et Kai Bae. C’est un village très étendu avec peu de possibilité de circuler à pieds. A cela s’ajoute une longue route rectiligne qui incite les conducteurs de 2 ou 4 roues à prendre de la vitesse. On a déjà connu moins bruyant…

VJ Plaza koh chang

L’atout principal dans le village est sans aucun doute le VJ plaza qui ressemble à une "food court" améliorée avec des magasins, massages, cafés, et restaurants de qualité comme chez “Marco & Jo”. Un peu trop bétonné à notre goût mais il faut reconnaître que c’est bien pratique quand on loge à proximité.

La plage est également très agréable et peu fréquentée, à l’image de Flora I talay, du Pajamas Resort, et des autres petites auberges de jeunesse du bord de mer.

La succession de bars à filles à l’entrée de Chai Chet (en venant de WSB) ne sont pas toujours du meilleur goût. Dans l’ensemble, un village assez peu soigné, sans grande identité ni talent, si ce n’est celui d’avoir su conquérir le coeur des russes.

  • La plage, les commerces, magasins, et quelques hôtels sympas comme le flora I Talay. Le VJ Plaza pour faire ses courses.
  • L’aménagement du village, bruyant, circulation intense en haute saison
  • Quel profil ? Familles ou en couple.

Klong Prao: la familiale (1)

C’est le village le plus étendu après White Sands et aujourd’hui l’un des plus populaires de l’île car il offre une multitude d’hébergements pour toutes les bourses, tout en étant idéalement situé à mi-chemin entre le Nord et le Sud de l’île.

On y trouve de tout, des cantines Thai aux institutions culinaires locales réputées (tel que Kati Culinary, Tonsai,ou Blue lagoon) des cours de cuisine, diverses options de massages, un terrain de tennis, une plage de 3 km de long, un lagon pour faire du kayak, des hôtels haut de gamme comme l’Emerald Cove ou le Panviman, la déclinaison “Robinson” avec des bungalows minimalistes sans climatisation face à la mer à 500 baht au Tiger hut, la boulangerie "Crust", un 7/11, un tesco lotus, (supérette) un temple .. bref, la liste est longue.

Le village de Klong Prao est donc un excellent compromis si vous recherchez la flexibilité en matière de tarifs, tout en ayant accès facilement aux villages de Kai Bae et Lonely Beach mais aussi de White Sand Beach.

Au demeurant, Klong Prao reste un village étiré, et il n’est pas le plus agréable à parcourir à pieds même si la municipalité de Trat a fait construire début 2015 des trottoirs qui améliorent un peu l’existant.

  • Longue plage, le lagon de Klong Prao, la qualité des restaurants Thai. Situation idéale sur l’île.
  • Un peu bruyant en haute saison côté rue.
  • Quel profil ? Seul, en couple ou en famille

Ces articles peuvent vous intéresser

Comments are closed.