Aidez les chiens errants de Koh Chang

La situation

Au delà de la carte postale, Koh Chang peut révéler une dure réalité pour quiconque est un tant soit peu sensible à la cause animale. 

Si pour le visiteur, Koh Chang est souvent synonyme de vacances de rêve, pour les résidents annuels à quatre pattes, c'est un combat du quotidien. Dès l'âge de quelques mois ils sont livrés à eux-même et n'ont d'autre choix que de ratisser les rues pour trouver un peu de nourriture. Il ne s'agit pas de tous les chiens de l'île bien entendu, loin de là, mais on estime que dans l'Ouest de l'île environ 400 à 500 chiens nécessitent de l'aide sous toutes ses formes: nourriture, soins, stérilisations.

Comment cela est-il possible ?

​C'est la culture du laisser-aller. Les SPA n'existent pas et une politique de stérilisation efficace a mis du temps à faire son chemin (mais elle est là!). Il faut dire que les stérilisations coûtent relativement cher (1000 baht soit environ 25 euros) pour une famille thai locale. Lorsque cette dernière se retrouve avec une portée de 8 chiots, elle n'a pas d'autre choix souvent que d'en garder un ou deux et de placer les autres au temple bouddhiste, où la plupart ne resteront pas en raison du manque de nourriture.

Ainsi ce sont plusieurs centaines de chiens qui se retrouvent dans la rue, à chercher un semblant de nourriture, le plus souvent à proximité des restaurants, ce qui signifie la rue et donc des combats incessants (pour trouver de la nourriture) et des accidents en pagaille (voitures et scooter). Les chiens éclopés se comptent par dizaines dans chaque village - pattes cassés, arrière-trains endommagés, sans compter certaines maladies comme la maladie à tiques qui décime des portées entières chaque année. 

Ce que nous faisons depuis 4 ans​

   1. Nourrir   /   2. soigner  /   3. stériliser   

Traitement de chimiothérapie pour "Seven", chez Tookta (Koh Chang Animal Clinic) , le vétérinaire de l'île

Nous sommes une petite équipe d'étrangers résidant à l'année sur l'île (principalement des européens) et nous nous consacrons quotidiennement à essayer d'améliorer le sort de ces chiens errants. Chaque personne ou couple s'occupe d'un ou plusieurs villages.
Pour nous (les éditeurs du site kohchangmag.com) ce sont les secteurs de Kai Bae et Klong Prao, mais il va sans dire que nous avons toujours sur nous quelques croquettes dans le scooter où que nous soyons sur l'île, juste au cas où 🙂

Quelques chiffres:

Le congélo pour chiens! Les viandes diverses pour la semaine

La ration quotidienne de riz!

La viande est prête (carcasses de poulets, abats etc)

Et voilà le travail !

Oldie se régale

"Brother" a repris du poil de la bête après une infection virale

On en profite pour soigner les bobos pendant qu'ils mangent 😉

Basil semble très concentré..!

Ma femme et moi-même avons recueillis 5 chiens de rue et nous occupons d'une quarantaine de chiens tous les jours.

J'insiste sur "tous les jours" - 365 jours par an. Qu'il fasse 40 degrés, qu'il pleuve, qu'il vente, nous allons les trouver et nous les nourrissons.

Si nous sommes absents une journée, nous nous arrangeons pour que les chiens soient nourris. 

Ce rythme que nous nous imposons n'est pas anodin. C'est le meilleur rempart contre les accidents de la route. Nous avons réussi à placer la plupart des groupes de chiens à l'écart des routes et nous savons que le seul moyen pour qu'il n'y retournent pas c'est encore de les nourrir correctement, et à horaires réguliers.

Les chiens

Lorsque nous avons commencé cette aventure il y a quelques années de celà, nous nous occupions d'une dizaine de chiens quotidiennement. Devant la nécessité qui s'imposait à nous, nous avons tout naturellement élargi notre périmètre de couverture, tout en continuant à stériliser au fur et à mesure. Il faut dire que certains chiens apparaissent du jour au lendemain, souvent en début de basse saison d'ailleurs, lorsque certains touristes peu scrupuleux (en vacances pendant quelques mois) les abandonnent pour rentrer chez eux. Ce n'est pas un fait rare.

Quelques-unes des silhouettes familières du quotidien..

OLDIE (7 ans)

PEPE (5 ans)

ROSA (2 ans)

ROSSO (2 ans)

WHITEY (5 ans)

SODA (4 mois)

POODIE (4 mois)

FIFI (4 ans)

CHICKY (1 an +)

Nahm Tham

NAM TAM (1 an +)

Voir plus de chiens

Pourquoi nous avons besoin de vous

Nos victuailles pour une 15e de jours

150 kgs de riz

A l'évidence, si nous pouvons consacrer de notre temps quotidiennement, les coûts sont devenus plus difficiles supporter à mesure que de nouveaux chiens apparaissent, malgré nos campagnes de stérilisations. Entre la nourriture et les médicaments, ce sont entre 15 000 et 20 000 baht par mois -  factures à l'appui (env. 400 à 500 euros / mois) - pour faire notre travail correctement. Il est inutile d'apitoyer qui que ce soit avec des photos de chiens en piteux état, c'est une simple réalité de chiffres.

A titre d'exemple:
-> Un paquet de 20 kgs de croquette coûte environ 25 euros
-> Un sac de 50 kgs de riz: env. 20 euros.

Quelques dons nous aideraient non seulement à soulager nos dépenses mais nous permettrait également de financer la prise en charge d'autres chiens. Nous faisons donc appel à votre générosité pour pérenniser notre action. Merci pour votre soutien.

A ceux qui croiraient que les dons atterrissent dans notre poche pour faire la fête, nous les invitons à nous rejoindre pour une tournée de distribution de nourriture (ou stérilisation) quel que soit le jour et la période de l'année. Ils verront de visu toute la chaîne de solidarité qui s'est mise en place pour venir en aide aux chiens des rues.